Pollution aux particules fines vendredi 14 janvier 2022

Publié le : 
Jeudi 13 janvier 2022
Thème d’actualité : 
santé
pratique
environnement
L’article que vous consultez est archivé !
Le sujet évoqué parle d’un événement ou d’une actualité passée.

En raison des prévisions de dégradation de la qualité de l’air ambiant, la procédure d’information-recommandation à une pollution aux particules fines est activée pour l’ensemble du département de Seine-Maritime, à compter de vendredi 14 janvier 2022.

Cet épisode de pollution est imputable à la combinaison de conditions météorologiques favorables à l’accumulation de polluants dans l’atmosphère avec une concentration de particules fines dans l’atmosphère, notamment sur l’agglomération havraise et la vallée de Seine.

Gratuité des transports en commun

L’ensemble des transports en commun du réseau Astuce sont gratuits pour l’ensemble de la journée du vendredi 14 janvier.

Cette mesure décidée par la Métropole Rouen Normandie vise à inciter les habitants à privilégier l’usage des transports en commun afin de revenir le plus rapidement possible à une qualité de l’air satisfaisante pour tous.

Recommandations sanitaires

Il convient de maintenir les pratiques habituelles de ventilation et d’aération (la situation lors d’un épisode de pollution ne justifie pas des mesures de confinement) et de ne pas aggraver les effets de cette pollution en s’exposant à des facteurs irritants supplémentaires : fumée de tabac, utilisation de solvants en espace intérieur, chauffage au bois, exposition aux pollens en saison...

Par ailleurs, il est recommandé auprès des personnes fragiles de respecter les précuations suivantes :

  • Privilégier des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort
  • Eviter les zones à fort trafic routier, aux périodes de pointe
  • Eviter les activités physiques et sportives intenses (qui obligent à respirer par la bouche) en intérieur comme en extérieur, dont les compétitions, et privilégiez les activités modérées
  • Prendre conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement médical doit être adapté le cas échéant
  • En cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prendre conseil auprès  d’un professionnel de santé
  • Privilégier des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort
  • Réduire, voire reporter, les activités physiques et sportives intenses (qui obligent à respirer par la bouche) en intérieur comme en extérieur, dont les compétitions
  • En cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prendre conseil auprès d’un professionnel de santé.

Plus d'informations sur www.atmonormandie.fr

Retourner en haut de page