Portrait du Mag - Sébastien Lebourg : "Enfant de la balle"

Publié le : 
Mercredi 5 décembre 2018 - 07h05
Thème d’actualité : 
solidarité
commerce
sport
économie
Sébastien Lebourg

Président du club de baby-foot local, entrepreneur et bienfaiteur, Sébastien Lebourg se lance dans une partie qui devrait faire quelques heureux parmi les petits malades des hôpitaux.

Le mardi 18 décembre 2018, les enfants présents au service cancérologique pédiatrique du Centre hospitalier de Rouen auront la bonne surprise de découvrir un baby-foot. Un jeu adapté, qui se règle en hauteur pour que même les plus petits puissent s’amuser dans les moments moins marrants. Derrière ce projet, Sébastien Lebourg. Un passionné du jeu, et quelques idées derrière la tête. Car contrairement aux petites figurines, il n’est pas du genre à garder les deux pieds dans le même sabot.

Il y a tout d’abord eu la création du club Baby-Foot Rouen Métropole, du côté de Saint-Jacques-sur-Darnétal. "C’était en 2015. Depuis quelque temps, le baby-foot revient dans les cafés. Ce n’est pas qu’un jeu, cela crée aussi du lien social", témoigne-t-il. Dans la foulée, son club se porte candidat à l’organisation des championnats du monde de la discipline. Et il est retenu ! La compétition se déroule au Kindarena en mai dernier et rencontre un succès à l’écho international : "Environ 560 participants sont venus de vingt pays. Des baby-foots étaient également à disposition du grand public. Un beau succès et une belle expérience !"

"Équiper tous les services cancérologiques pédiatriques de France en baby-foot"

Parmi les adhérents au club, il y a un compagnon du devoir, spécialiste du bois et ouvert aux défis en tout genre. L’idée germe petit à petit dans les deux têtes : pourquoi ne pas fabriquer un baby-foot 100 % français ? Un prototype est créé et des entreprises sont démarchées. Il faut à peine quelques mois pour que le projet prenne vie. "C’est un produit un peu haut de gamme, plutôt destiné aux entreprises ou aux collectivités. Un baby-foot que l’on peut personnaliser, que l’on peut ajuster en taille aussi", détaille le porteur de projet. Une marque est née, le baby-foot s’appellera "Le Conquérant". Il sera commercialisé très prochainement.

En parallèle, Sébastien Lebourg développe une autre idée, qui joue bien plus sur la corde solidaire et sensible que sur celle du profit : il souhaite équiper tous les services cancérologiques pédiatriques de France en baby-foot. Soit une cinquantaine d’établissements. "Ce sont vraiment deux volets différents du projet. Notre démarche n’est d’ailleurs pas nouvelle puisque le club est le parrain d’un enfant malade depuis sa création", avance l’entrepreneur au grand cœur. Le club organise des tournois et récolte des fonds pour le petit Arthur, après l’avoir fait pour Robin.

Pour équiper ces hôpitaux, Sébastien Lebourg remue ciel et terre, passe son temps à solliciter les fondations des grands groupes français, et propose un financement participatif sur le net. Le CHU de Rouen sera le premier équipé, en attendant Caen, Brest ou Paris dans les semaines à venir. En tout, il faut mettre 180 000 euros dans la tirelire. Grâce à l’obstination et à la passion communicative du porteur de projet, le plan de jeu porte ses fruits, petit à petit. Le baby-foot à la normande n’a pas fini de donner le sourire.


Informations pratiques

Plus d'informations sur baby-foot-le-conquerant.business.site

Crédit photo @ Nino Baudart-Laurens

Retourner en haut de page