Intervention contre la pyrale du buis

Publié le : 
Lundi 1 avril 2019 - 07h00
Thème d’actualité : 
environnement
quartiers
santé
L’article que vous consultez est archivé !
Il aborde un sujet qui n’est plus d’actualité.

Pour contrer les ravages d’un papillon invasif nommé pyrale du buis, la Ville traite 4 espaces verts à partir de ce mardi 2 avril 2019, d'où leur fermeture le temps d’une journée.

Depuis son introduction accidentelle en France en 2008, en Alsace, la pyrale du buis a conquis presque toutes les régions de l’Hexagone. Rien ne semble enrayer la progression de ce papillon nocturne originaire d'Asie orientale (Chine, Japon, Corée), qui s'attaque exclusivement au buis : la chenille dévore les feuilles et l’écorce.

Pour limiter sa propagation sur le territoire rouennais, la Direction des Espaces Publics et Naturels a programmé l’application d’un insecticide biologique à base de "Bacillus thuringiensis" (bactérie spécifique des chenilles) dans les espaces verts riches en buis.

Le produit n’est pas dangereux en soi mais par mesure de sécurité la Ville doit fermer au public les zones concernées pendant les 6 heures suivant cette intervention phytosanitaire.

  • Jardin du musée de la céramique : mardi 2 avril (jour de fermeture de l’établissement)
  • Cimetière Monumental : mercredi 3 avril
  • Parc Grammont : jeudi 4 avril
  • Jardin des Plantes : vendredi 5 avril

La progression de la pyrale du buis s’explique par ses capacités de reproduction, de deux à quatre fois par an, mais aussi par l’absence de prédateurs naturels. La mise en place de pièges à phéromone est prévue à partir de fin avril, afin d'éliminer les papillons mâles et de limiter ainsi la reproduction.

Retourner en haut de page