Une première étoile pour la Ville dans sa lutte pour la propreté urbaine

Publié le : 
Mercredi 10 juillet 2019 - 07h00
Thème d’actualité : 
municipalité
municipalité
environnement
L’article que vous consultez est archivé !
Il aborde un sujet qui n’est plus d’actualité.

Le 2 juillet 2019, la Ville a reçu la première étoile du label Eco-Propre pour la mise en place d'outils spécifiques permettant d'améliorer la propreté de son territoire.   

Les enjeux de propreté sont une préoccupation forte de la Ville de Rouen qui a mis en place un certain nombre d’actions nouvelles pour poursuivre l’amélioration de la situation au cours des 18 derniers mois.

Dans ce contexte, elle a également adhéré à l’AVPU (Association des Villes pour la Propreté Urbaine) afin de partager les bonnes pratiques et de pouvoir échanger les expériences avec d’autres collectivités.

Le 2 juillet 2019, Yvon Robert a reçu des mains de Magali Ordas, présidente de l'AVPU, la première étoile du label Eco-Propre soulignant la mise en place d'une démarche active de diagnostic et d’indicateurs objectifs de propreté.

Cette démarche, entamée depuis janvier 2019, permet à la Ville de mesurer le plus objectivement possible les actions menées en matière de propreté, et surtout d’échanger sur les bonnes pratiques et le partage d’expériences avec d’autres collectivités.

Les premiers audits ont été effectués au cours du premier trimestre 2019.

Ces outils complètent par ailleurs la campagne de sensibilisation lancée il y a un an et demi par la Ville sur le thème du civisme et de la propreté « Pour garder une ville propre, perdez vos sales habitudes », ainsi que les marches de ramassage des déchets, afin de sensibiliser les habitants et usagers de l’espace public rouennais.

Elle enrichit également la mission de la brigade Environnement propreté qui circule en ville dans le but de verbaliser les comportements réfractaires et récurrents. Elle a dressé 246 verbalisations depuis le 1er janvier 2019.

Retourner en haut de page