Les lauréats de l'appel à projets "Rouen réinvente son patrimoine" dévoilés

Publié le : 
Vendredi 6 décembre 2019 - 11h30
Thème d’actualité : 
municipalité
culture
L’article que vous consultez est archivé !
Il aborde un sujet qui n’est plus d’actualité.

Jeudi 5 décembre 2019, la Ville a dévoilé les trois lauréats de l'appel à projets "Rouen réinvente son patrimoine - Pierre, Paul, Pelletiers, Nicaise". 

Sur les quatre églises cédées par la Ville, seules trois d'entre elles ont trouvé des porteurs de projets : il s'agit des églises Sainte-Croix-des-Pelletiers, Saint-Pierre-du-Chatel et Saint-Nicaise.  Sans surprise, l'église Saint-Paul n'a reçu aucune candidature, le lieu étant en l'état très difficile d'accès.

Comme l'a souligné Yvon Robert, l'objectif de la Ville est de sauver ces monuments historiques qui contribuent au rayonnement et à l'attractivité de Rouen, afin de continuer à les faire vivre, en faisant appel à l'imagination, au talent et aux passions que les porteurs de projets pouvaient y mettre.

Trois lauréats ont été désignés sur les 12 dossiers déposés qui étaient portés par 9 équipes (des équipes ont en effet candidaté sur plusieurs sites).

Tous respectent trois critères majeurs définis par le jury : la restauration du patrimoine, l'ouverture à tous, l'intégration dans les quartiers concernés en tant que lieu de vie.      

Projet Bek'Miettes

Porté par Pascal Givon, Edouard Laubies, Céline Berville, Yohann Chubert et Franck Ponseel, ce projet transformera l'église Sainte-Croix-des-Pelletiers, située dans la rue du même nom, à deux pas de la place du Vieux-Marché, en espace consacré au coworking, au coliving, à la restauration et à l'événementiel. (Illustration en tête d'article)

Projet La Métropolitaine

la-metropolitaine-st-pierre-du-chatel-2.jpg

Présenté par Camille Zolli, Olivier Motte et Céline Berville, ce projet s'attaque à la restauration de l'église Saint-Pierre-du-Chatel, sise rue Camille Saint-Saëns, entre les rues aux Ours et du Général-Leclerc. Grâce à un jeu subtil de construction en verre et d'acier, l'ancienne ruine accueillera un restaurant, 3 chambres d'hôtel de charme ainsi qu'un rooftop accessible à tous selon les saisons.

Projet Ragnar

saint-nicaise-eglise-brasserie-ragnar.jpg

Retenu par la Ville pour l'église Saint-Nicaise, situé à deux pas des jardins de l'Hôtel de Ville, le projet proposé par Pierre-Marie Soulat, Benoît Rousset et Judicaël de la Soudère-Niault, consiste dans la réalisation d'un lieu de production de bière, d'accueil du public ouvert sur le quartier et de consommation.

Pour le moment, l'heure n'est pas encore au lancement des travaux.

Par la désignation officielle de ces trois lauréats, la Ville a pris la décision de travailler avec chaque équipe retenue afin d'entreprendre des études supplémentaires nécessaires à la finalisation des projets garantissant leur pérennité.    

Retourner en haut de page