Projet 55 : la culture se met en quatre !

Publié le : 
Vendredi 26 juin 2020 - 07h00
Thème d’actualité : 
culture
animation
quartiers
L’article que vous consultez est archivé !
Le sujet évoqué parle d’un événement ou d’une actualité passée.

Du mardi 30 juin au dimanche 23 août 2020, 55 spectacles de 55 minutes seront présentés au public en des lieux et par des artistes différents. Une vraie bouffée d'air interdisciplinaire en réponse aux 55 jours de confinement. 

Cela ressemble à un festival, avec une programmation de festival et une affiche de festival, mais ça n'est pas... un festival !

"55" a germé le 25 mai 2020 dans la tête d'Amélie Chalmey et d'Angelo Jossec, deux metteurs en scène rouennais qui bouillonnaient d'idées et bouillaient d'impatience de reprendre leur vie artistique où le confinement l'avait laissée.

Autant dire que tout s'est enchaîné très vite pour donner vie à "55". Un pari fou et "complètement punk !", comme aime à le répéter l'un des participants, le musicien Benjamin Daubeuf.

À la manœuvre, Amélie Chalmey et Angelo Jossec ont fédéré en quelques semaines 166 artistes et fait ouvrir les portes d'une trentaine de structures réparties entre la Seine-Maritime et l'Eure. 

Une entreprise aussi inédite qu'éphémère puisque le but du jeu est de proposer au public une répresentation unique, chaque soir, concoctée par une équipe différente dans un lieu original.

"L'objectif est de reprendre possession de l'espace public et de renouer avec le public, de faire quelque chose à nouveau, mais ensemble, expliquent Amélie Chalmey et Angelo Jossec. Ce format permet aux artistes de s'autoriser à tester des choses, à prendre des risques car il n'y a aucun enjeu de diffusion derrière, à impulser également la rencontre etre différents acteurs culturels. "

Chaque jour, un meneur ou une meneuse choisit les artistes, libres à la date en question, avec qui il souhaite travailler en fonction de son projet.

Quelques noms sont déjà connus tels ceux de Myriam Lotton, Charlotte Goupil, Sylvain Dubos ou encore David Bobée... 

La création se fait ensuite directement sur le site où elle est jouée le soir même durant 55 minutes.

Un concept idéal pour relancer la créativité, se frotter à d'autres pratiques et aller à la rencontre de nouveaux publics, comme le souligne Benjamin Daubeuf.

"J'ai envie de travailler avec des danseurs, des metteurs en scène, des comédiens depuis des années, confie le musicien. Cette initiative donne vie à un foisonnement créatif incroyable ! Ce qui la rend possible aujourd'hui, c'est l'urgence financière et les contraintes auxquelles sont confrontés les artistes. J'ai envie d'exploser les lignes, c'est complètement punk !"

Soutenue par la Ville qui a mis à son entière disposition le Labo Victor Hugo, l'équipe portée par Amélie Chalmey et Angelo Jossec a déjà prévu des représentations à l'abbatiale Saint-Ouen, à la friche Lucien, au Conservatoire, au jardin des plantes, à la chapelle Saint-Louis, à la salle Louis-Jouvet, etc.

La programmation n'est dévoilée que tous les quinze jours et ne révèle à chaque fois que le lieu et le nom de la meneuse ou du meneur.

A la curiosité du public de faire le reste ! 


Informations pratiques  

Projet 55

Du mardi 30 juin au dimanche 23 août 2020

Programmation et billetterie sur le site Internet de 55

Plus d'infos sur la Page Facebook de 55

Réservations recommandées pour cause de jauges limitées

Non payant avec possibilité de faire un don pour soutenir les artistes 

Retourner en haut de page