Les premiers signes du plan de renaturation

Publié le : 
Mardi 1 décembre 2020 - 07h00
Thème d’actualité : 
travaux
municipalité
quartiers
environnement
L’article que vous consultez est archivé !
Le sujet évoqué parle d’un événement ou d’une actualité passée.

Un mois et demi après la présentation d'un "plan de renaturation" sans précédent, la Ville a procédé aux deux premières réalisations : la nature gagne du terrain route de Darnétal et rue de la République.

Le 14 octobre au Pavillon 17e du Jardin des Plantes, le maire et président de la métropole Nicolas Mayer-Rossignol dévoilait à la presse les grandes lignes d'un ambitieux plan de renaturation de Rouen : ce programme d'actions, réponse au dérèglement climatique, vise à réinstaller la nature sur le territoire de la ville. Fin novembre, les deux premiers chantiers inscrits dans cette démarche ont émergé.

Pour "renaturer" le milieu urbain, il faut notamment végétaliser l'espace public. Et pour végétaliser l'espace public, il faut notamment retirer du bitume (on parle de "déminéralisation") dans certaines zones. C'est l'objet de ces deux premières interventions.

Tout a donc commencé mercredi 25 novembre 2020, sur le parvis de l'auberge de jeunesse, avec la plantation de plusieurs arbres, accompagnée de la création d'un aménagement horticole et botanique sur une surface de 16m2. Le coût de l'opération est estimé à 7 200€.

Suite dès ce lundi 30 novembre, dans la partie basse de la rue de la République, où le bitume a été extrait autour des arbres entre les rues des Augustins et Saint-Denis (photo ci-dessous). Ici la présence végétale se composera d'une strate arbustive d'1,50m à 2m de haut entre les arbres et d'une strate herbacée de 30cm maximum en mode "prairie sauvage" qui tapissera les fosses. L'opération représente 12 100€.

Les végétaux choisis, favorables à la biodiversité (accueillants pour la faune et la flore) et adaptés aux conditions difficiles (résistance à la sécheresse et à l'environnement urbain), doivent être implantés mi-décembre. Le prochain chantier de déminéralisation, envisagé à partir du 7 décembre, prévoit ce même type de composition sur deux linéaires de 180m de chaque côté de l'avenue de Bretagne, pour 45 300€.

illustrationdsc_1447rs.jpg

Parcourir le dossier de Rouen Magazine qui expose le plan de renaturation de la ville

(Crédit photo : © Sarah Flipeau - Ville de Rouen)

Retourner en haut de page