Des transports en commun plus sûrs grâce à la vidéo-protection en temps réel et à la descente à la demande

Publié le : 
Lundi 22 mars 2021 - 07h00
Thème d’actualité : 
pratique
L’article que vous consultez est archivé !
Le sujet évoqué parle d’un événement ou d’une actualité passée.

Afin de garantir davantage de sécurité à ses usagers, le réseau Astuce, depuis le 8 mars 2021, déploie deux dispositifs : la vidéo-protection en temps réel et la descente à la demande. 

La crainte d'agressions verbales, sexistes, voire physiques est un frein à l'utilisation des transports en commun par les femmes, notamment le soir ou la nuit.

Afin de sécuriser les bus, la Métropole a installé dans une partie de ses véhicules un nouveau système de vidéo-protection en temps réel ainsi qu'un service de descente à la demande. 

Vidéo-protection en temps-réel

Déjà déployée dans 20 bus du réseau, la vidéo-protection, qui se déclenchait automatiquement en cas de trouble sonore ou de bagage abandonné, est aujourd'hui renforcée par un bouton permettant aux usagers eux-mêmes de l’activer. 

Le chauffeur peut également effectuer la manœuvre manuellement. 

Ce système permet une visualisation en temps réel des situations à risque, sans attendre le retour du bus au dépôt.

Les images filmées sont retransmises en temps réel au poste de commandement centralisé du réseau Astuce.

Au besoin, des médiateurs, les pompiers ou les forces de l'ordre sont envoyés immédiatement sur les lieux.

Descente à la demande

Initialement expérimenté sur les Noctambus et la ligne T1, le service à la demande est étendu depuis le 8 mars 2021, dès 22h, à toutes les lignes Fast et TEOR du réseau Astuce.

Il permet à toute personne seule ou accompagnée d’un enfant, femme ou homme, qui le demande, de descendre entre deux arrêts à partir de 22h sur les lignes TEOR, en dehors du centre-ville ainsi que sur les lignes Fast.

Retourner en haut de page