Portrait du Mag : Jiri Kosla, "Plein cadre"

Publié le : 
Mercredi 7 avril 2021 - 08h00
Thème d’actualité : 
économie
seniors
Jiri Kosla de l'entreprise As We Share, avec un cadre Familink

Il est l’un des deux fondateurs de la société "As We Share", installée à Bois-Guillaume, à deux pas de Rouen. Depuis quelques mois, Jiri Kosla et son équipe surfent sur le succès du cadre connecté Familink.

En cette fin d’après-midi, le soleil d’hiver baigne l’open space de la société As We Share, nichée dans une petite zone d’activité, du côté de Bois-Guillaume. Jiri Kosla reçoit simplement, propose un thé à la vanille, et raconte une fois encore la belle épopée de ses cadres connectés. Le dirigeant précise d’entrée : "C’est Alexis Le Goff, mon associé, qui a eu l’idée et qui a développé le prototype. Je l’ai rejoint dans l’aventure après avoir participé à une autre aventure de mon côté".

Le parcours de Jiri Kosla vaut bien un roman. Né dans une petite ville tchèque, entre Prague et Brno, il a grandi avec l’idée qu’il ferait ses études à l’étranger, mais pas trop loin de sa famille. Ce sera la France et l’École Centrale Paris. Diplôme en poche, l’actuel directeur général d’As We Share pose ses valises en Allemagne. Outre-Rhin, il s’associe avec les fondateurs du site "lentillesmoinscheres.com" en 2007. Le succès est au rendez-vous, à tel point que la société est rachetée par Marc Simoncini, fondateur du site de rencontre "Meetic" notamment.

Celui qui parle couramment quatre langues rejoint alors Alexis Le Goff dans le développement de Familink, un cadre connecté au monde grâce à une carte 3G. Pas besoin de box internet à la maison ou de connexion wifi. Idéal pour tout un public senior, qui reçoit directement sur son cadre les photos ou messages envoyés depuis le smartphone des enfants et petits-enfants, en échange d’un abonnement mensuel fixé à 3,90€. "Avec Alexis, nous étions dans la même promotion à Paris, mais nous ne fréquentions pas les mêmes groupes. C’est un ami commun qui nous a mis en relation des années plus tard", rapporte Jiri Kosla.

10 000 cadres vendus

Et le duo choisit de s’installer… à Rouen. L’entreprise en développement est accueillie à la pépinière "Le Village by CA" en 2017. "Nous avons trouvé à Rouen une vraie dynamique pour les entreprises, une qualité de vie plus élevée qu’à Paris avec la mer, la nature ou les aéroports à proximité", témoigne l’entrepreneur. Aujourd’hui, As We Share compte sur six personnes pour se développer, "compétentes et sympathiques", dont les deux créateurs.

Aujourd’hui, grâce à Familink, et un peu grâce à la pandémie mondiale, l’entreprise locale double son chiffre d’affaire d’une année sur l’autre depuis sa création. "Dès les premiers jours du confinement de 2020, nous avons commencé à vendre beaucoup de cadres connectés. Mais certaines personnes âgées souffraient déjà de l’isolement avant la crise sanitaire." Sur l’année 2020, pas moins de 10 000 cadres ont été vendus. On peut parler d’un joli succès. Le prochain train de l’innovation est déjà sur les rails pour Jiri et ses collaborateurs : "Sur le même principe, nous développons le cadre simple à utiliser et sans connexion pour se parler en visioconférence". Le cadre comme lien social, il fallait y penser.

Plus d'informations sur familinkframe.com

Retourner en haut de page