La saison culturelle "Jours de fête" va frapper deux fois

Publié le : 
Jeudi 4 août 2022 - 07h00
Thème d’actualité : 
animation
culture
L’article que vous consultez est archivé !
Le sujet évoqué parle d’un événement ou d’une actualité passée.

La saison culturelle de la Métropole, "Jours de fête", livre deux spectacles (gratuits) ce dimanche 7 août 2022 après-midi : le premier à l'aître Saint-Maclou, le second place de la Pucelle.

Au niveau de l'agglomération rouennaise, le fameux festival Viva Cité n'a pas le monopole des arts de la rue puisque ces derniers se trouvent privilégiés dans la programmation de la saison culturelle "Jours de fête" portée par la Métropole.

Une distribution gratuite de spectacles vivants en plein air tout au long des mois de juillet et d'août en direction de 12 communes. Souvent en collaboration avec l'Atelier 231, Centre national des arts de la rue et de l'espace public. En ce qui concerne Rouen, le prochain week-end apporte deux représentations, le même jour, dimanche 7 août.

On aura d'abord droit, à 16h à l'aître Saint-Maclou, à "La mare où l'on se mire " (à partir de 6 ans, 40 min). Dans ce projet pour un opéra fantaisie en forme de répétition d'un ensemble de canards, Fabrice Groléat, ici Norbert, revisite le conte "Le Vilain Petit Canard", d'Andersen. Il adopte un point de vue pour le moins moderne... Une création du Chiendent Théâtre soutenue par le Département des Alpes de Haute-Provence.

Autre lieu, autre exercice, à 17h30 place de la Pucelle avec "Entre cordes" (25 min), par la Compagnie Modo Grosso. La compositrice et harpiste Déborah Colucci explore le potentiel de son instrument, tandis que le jongleur et surtout manipulateur de cordes Alexis Rouvre complète le tableau. Un concert-performance tout droit venu de Belgique.


Informations pratiques

Saison culturelle "Jours de fête", suite

Dimanche 7 août 2022, à 16h puis 17h30

Aître Saint-Maclou puis place de la Pucelle

Gratuit

Consulter la programmation de la saison "Jours de fête" sur la page dédiée de Rouen.fr

Crédit photo : © Denis Rouvre

Retourner en haut de page