Portrait du mag : Barbara Gest ramène la flamme au foyer

Publié le : 
Mercredi 3 avril 2024 - 07h04
Thème d’actualité : 
sport
Portrait Barbara Gest

Choisie pour porter la flamme olympique sur sa route vers Paris 2024, la Rouennaise Barbara Gest incarne les valeurs de l’événement : le sport amateur à son plus haut niveau.

Une Rouennaise pour porter la flamme olympique le 5 juillet lors de son passage dans la capitale normande, un honneur que Barbara Gest ne pouvait pas laisser passer. Cette consultante en développement personnel et en recrutement chez Orange – qui a fait ses armes dans la communication d’entreprise – n’en revient toujours pas. Sélectionnée parmi les 11 000 personnes de la société civile qui porteront la flamme olympique avant le début des Jeux de Paris, la Rouennaise a baigné dans le milieu sportif toute sa vie. Issue d’une famille d’athlètes, Barbara Gest a plutôt navigué dans l’ombre. "J’étais un peu le vilain petit canard", dit-elle aujourd’hui en riant.

Elle confesse avoir tout essayé – du basket à la gym en passant par la natation – sans réel plaisir. C’est en enseignant l’aérobic puis le fitness en tant qu’étudiante, qu’elle trouve sa vraie place. "Je n’avais pas la bonne tenue, ni peut-être le bon corps, mais j’aimais la proximité avec les gens. Là, je me suis éclatée !" Un mariage et deux enfants plus tard, le besoin de rechausser les baskets s’impose, "c’était ça ou des médicaments à vie". Un tournant salutaire qui lui fait (re)prendre conscience du bien que l’on peut éprouver dans l’épreuve.

Coureuse du quotidien – elle consacre 27 minutes par jour à son parcours sur les quais de Seine, 5 fois par semaine – Barbara Gest voit sa pratique sportive plutôt comme un besoin pour "être alignée et (s)’ouvrir aux autres". "Vous ne me verrez jamais avec des écouteurs ou un casque par exemple."

Sa motivation sans faille et sa joie de vivre naturelle, Barbara Gest les transmet comme un virus. Après s’être lancée à corps perdu dans la pratique – et s’être débarrassée des 45 kg qui mettaient sa santé en danger – ses collègues, bluffés, se mettent eux aussi à courir. Très vite, un noyau dur se constitue, se motive pour l’entraînement et participe à des 10 km et des semi-marathons. Celui de Rouen, en 2022, marque l’apogée de l’émulation pour sa "Orange Team". "J’ai mis une heure de plus que les premiers à terminer, mais ils m’ont tous attendus sur la ligne d’arrivée. Cette camaraderie, c’est hyper fort", explique-t-elle dans un sourire communicatif.

C’est grâce à ça que Barbara Gest embarque dans l’aventure JO. "Deux de mes collègues m’ont poussée à m’inscrire", raconte-t-elle, soufflée de se voir décrire comme "une femme inspirante". Expliquer son histoire pour postuler n’a pas posé trop de problèmes. À l’aise avec les mots, elle se fait rapidement sélectionner pour devenir l’une de ces "éclaireurs". Le 5 juillet, celle qui préfère rester dans l’ombre va passer en pleine lumière, sur ses terres en Seine-Maritime. Un honneur, qu’elle accepte, sans vraiment y croire. Elle a même eu du mal à l’annoncer à ses proches. Quand ils l’ont appris, ses fils – incrédules – lui ont dit "mais Maman, t’es comme tout le monde…". "J’ai trouvé ça génial ! C’est tout à fait ce que je veux transmettre : tout le monde est méritant." Il n’y a pas à dire, Barbara sait allumer la flamme.


Informations pratiques

Tout savoir sur les porteurs de la flamme

Retourner en haut de page