Rouen réinvente son patrimoine : Eglise Saint-Nicaise

st-nicaise.jpg

Caractéristiques générales

Cet ensemble immobilier est composé d’une ancienne église, désaffectée, de locaux annexes et d’un ancien presbytère en briques. Il se compose de :

  • L’église, d’une surface construite de 1 194 m², inscrite à l’inventaire des Monuments Historiques par arrêté du 23 décembre 1981, y compris la nef et le clocher du XXème siècle, est aujourd’hui désaffectée ;
  • Un bâtiment annexe le long de la rue des Requis, libre et inoccupé ;
  • L’ancien presbytère, d’une surface de plancher de 411 m², en briques, muré, accessible par la rue Saint-Nicaise, mais dont l’état est très dégradé.

Édifié sur deux parcelles cadastrales : LO 22 d’une contenance de 1 354 m², correspondant à l’église ; BE 23, d’une contenance de 638 m², sur laquelle se trouve l’ancien presbytère en briques ainsi que les constructions le long de la rue des Requis. L’emprise foncière globale a une surface de 1 992 m².
Implanté en plein coeur du quartier Saint-Nicaise au Nord de l’Hôtel de Ville, cet ensemble se trouve dans un tissu urbain résidentiel et calme, à l’extérieur du périmètre du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur de Rouen. L’ancien presbytère, d’architecture banale, est en mauvais état. Sa conservation est désormais exclue.

Repères historiques

L’église Saint-Nicaise ne constituait initialement qu’une chapelle située hors de l’enceinte de la Ville et dont la fondation remonterait au milieu du VIIème siècle. Le quartier fut englobé dans l’enceinte urbaine en 1346 quand Philippe VI de Valois décida de construire de nouvelles murailles à l’Est.

Bâtie dans la première moitié du XIVème siècle, devenue paroissiale en 1388, l’église Saint-Nicaise garda toujours le même nom.

Le choeur de la première église, entièrement refait au XVIème siècle était considéré comme l’un des plus beaux de la ville en raison de son élévation et de sa clarté, en gothique flamboyant. Lors d’un ouragan le 16 mars 1518, la tour du clocher central fut renversée et le transept endommagé.

Après la Révolution, l’église redevint paroisse en 1829.

Un incendie d’origine accidentelle ravagea la totalité de la nef de l’église dans la nuit du 9 au 10 mars 1934. Il épargna le choeur. La Ville de Rouen lança un concours de reconstruction pour la nef et le clocher. Les architectes Pierre Chirol et Émile Gaillard en furent lauréats. La construction en béton armé dura de 1934 à 1937. Les vitraux modernes sont de Max Ingrand. C’est ainsi qu’à l’ancienne église du XVème siècle fut rajoutée une partie nouvelle en béton armé dans les années 1930 – 1940.

Documents techniques

Téléchargez ci-dessous les documents relatifs à l'église Saint-Nicaise.

Télécharger le cahier des charges de l'église Saint-Nicaise - Fichier PDF (492 Ko)

Télécharger le pack de documents techniques de l'église Saint-Nicaise - Fichier Zip (18 Mo)

Ce pack comprend :

  • Etude sanitaire patrimoniale 2018
  • Relevés et plans / coupes - Fichiers au format DWG et PDF
  • Plans des réseaux recueillis lors de l’enquête réseaux 2018
  • Arrêté d’inscription M.H. du 23 décembre 1981
  • Plan cadastral Emprise cessible de Saint-Nicaise

Galerie photo

Faites défiler les photos ou cliquez sur le lien ci-dessous pour accéder à l'ensemble de la galerie.

Eglise Saint-Nicaise

Situation géographique

L'église Saint-Nicaise est située 12 rue Saint-Nicaise.

Retourner en haut de page