Prestations non obligatoires

Des prestations supplémentaires peuvent venir s’ajouter : fourniture de plaques funéraires, de fleurs, l’impression des faire-part, la parution dans la presse, les travaux de marbrerie, l’organisation du service religieux… Il faut s’adresser directement aux personnes concernées (fleuriste, imprimeur, marbrier, prêtre…). Mais les pompes funèbres peuvent proposer de fournir certains de ces services supplémentaires, notamment l’impression des faire-part.


Les soins de conservation du corps

Les soins de conservation (thanatopraxie) consistent en diverses techniques visant à donner au défunt un aspect naturel et apaisé. Ils nécessitent notamment l’injection d’un produit retardant la dégradation du corps. Une autorisation de la famille est nécessaire pour qu’ils soient pratiqués.

En principe, ils ne sont pas obligatoires, mais ils permettent notamment de prolonger le délai accordé avant la mise en bière pour le transport du corps. Ce délai est alors porté à 48 heures au lieu de 24 heures.

Les soins sont parfois obligatoires si le corps doit être transporté sans mise en bière sur plus de 600 km, ou rapatrié dans un pays dont la législation l’exige.


La volonté du défunt

Il est opportun de faire connaître ses volontés, par écrit, par dépôt d'un testament chez un notaire ou remis à un proche.

L'expression écrite des dernières volontés permet de faire connaître son choix l'inhumation et la crémation, mais aussi quelle destination sera donnée au corps du défunt (inhumation plein terre, caveau, dispersion des cendres, etc...)

Pour nous aider à améliorer Rouen.fr

Retourner en haut de page