Conseil municipal des enfants

bandeaucme.jpg

Le conseil municipal d’enfants (CME) est un lieu d’expression pour les élèves de CM1 et CM2 des écoles publiques et privées de la ville.

Son fonctionnement est encadré par des principes fondamentaux énoncés dans la Convention des droits de l’enfant de 1989, ratifiée par la France en 1990 (Rouen ville amie des enfants).

Parmi ces principes, on retrouve liberté de conscience et d’expression, le respect de la laïcité, ou la notion d’intérêt de l’enfant par exemple.

Il fonctionne selon le modèle du Conseil Municipal avec des élections, des travaux en groupe de travail, des représentations en séances plénières et des votes.

Objectifs

L’objectif éducatif du CME pour les enfants est double :

  • Permettre un apprentissage de la citoyenneté adapté à leur âge, qui passe notamment par la découverte des processus démocratiques (le vote, le débat contradictoire, les élections, l’intérêt général face aux intérêts particuliers, etc.)
  • Favoriser la gestion de projets par les enfants eux-mêmes, accompagnés par l’ensemble de la communauté éducative

A l’image d’un Conseil Municipal d’adultes, les jeunes élus doivent réfléchir, discuter, décider puis mener à bien des actions dans l’intérêt de toute la population, devenant ainsi des acteurs de la vie de la cité, dans le cadre des principes des valeurs républicaines.

Dans son fonctionnement, le CME se veut ludique et convivial pour les jeunes élus, tout en y associant leurs parents et les référents (enseignants et/ou animateurs).


Fonctionnement

Chaque année en octobre, des élections sont organisées dans les écoles publiques et privées volontaires de la Ville.

Les enfants qui souhaitent se présenter remplissent un dossier de candidature. Une fois la candidature validée par l'encadrement scolaire, les candidats peuvent faire campagne auprès de leurs camarades et préparer leur profession de foi. 

A l’issue de la campagne, les élèves de CM1 élisent leurs conseillers, sous la forme d’un binôme garçon/fille, pour un mandat de 2 années scolaires.

Chaque enfant élu peut proposer un ou plusieurs projets, qu’il présente à ses camarades lors de la séance plénière d’introduction en novembre. Quatre projets sont sélectionnés par le conseil.

Des groupes de travail sont ensuite constitués pour travailler tout au long de l’année sur ces projets certains mercredis de 17h à 18h30.

Plusieurs instances de travail ont lieu au cours de l’année :

  • Deux séances plénières ouvertes au public : une d’introduction (présentation des nouveaux CM1 et choix des projets) et une de clôture
  • Des réunions de travail autour de chaque projet
  • Des séances plénières d’étape pour rendre compte à tous les jeunes élus de l’avancement des projets
  • Des sorties, des rencontres
  • Les commémorations pendant lesquelles les jeunes élus peuvent accompagner le Maire

Les projets sont travaillés le mercredi de 17h à 18h30, selon un calendrier établi à l’issue de la sélection des 4 projets, au moment de la séance plénière d’introduction.

Les échanges sont encadrés par 2 animateurs et un service civique qui accompagnent les enfants dans leurs projets, les aident à les exprimer et les mettre en œuvre, et à faire le lien avec leurs camarades d’école. Les jeunes élus peuvent également bénéficier de la présence d’intervenants spécifiques, retenus en fonction des projets.

Election

4 enfants par école sont élus et renouvelés par moitié tous les ans.

Pour être élus, les enfants doivent :

  • Etre scolarisés dans une école de la Ville de Rouen
  • Avoir l’autorisation de leurs parents
  • Présenter un dossier de candidature
  • Faire campagne dans leur école

Afin de respecter la parité, chaque école participante doit avoir un représentant fille et garçon.

Les élections et le fonctionnement du Conseil Municpale des Enfants est régi par le Code électoral du CME en téléchargement ci-dessous.

Télécharger le Code électoral du CME - Fichier PDF (131 Ko)

A l'issue de l'élection, les parents doivent finaliser la participation de leur enfant au CME en remplissant le formulaire en ligne en cliquant sur le lien ci-dessous.

Inscrire mon enfant au CME suite à l'élection


Les travaux en cours du CME

Création d’un livre sur le sujet de la nature

"Nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants". Voici ce que pourrait vous affirmer un élu du CME en citant Antoine de Saint-Exupéry. En effet, les enfants ont souhaité réfléchir à la thématique de la protection de l’environnement. De cette grande idée s’est dessiné un objectif plus précis, celui de de créer un livre afin de sensibiliser les citoyens à cette question. Les contraintes ont obligé les enfants à affiner leur projet et ils ont donc choisi de créer un recueil de citations accompagné d’illustrations en lien avec leur thème.

Les élus d'un premier groupe des écoles du centre-ville rive droite travaillant sur ce sujet ont d’abord procédé à un travail de recherche et de compréhension sur les citations qui correspondaient au message qu’ils souhaitaient faire passer, puis ils se sont répartis les phrases avec la mission de les imager et de réaliser la préface.

Ce recueil a également fait l’objet d’une conception respectueuse de l’environnement (papier recyclé, pas de couverture plastifiée) à la demande exprimée par les enfants.

Ce petit livret sera également mis en valeur au sein des bibliothèques de la ville de Rouen et mis à disposition des enseignants dans les écoles afin de toujours rappeler que Le peu qu’on peut faire, le très peu qu’on peut faire, il faut le faire comme le suggérait avec beaucoup de sagesse Theodor Monod ainsi que nos élus du CME.

Mise en place d’une balade zéro déchets

Un deuxième groupe des écoles du centre-ville rive droite s’est penché sur la question de la protection de l’environnement mais avec une envie d’agir de façon un peu plus pratique et directe : en effet, les élus de ce groupe ont réfléchi à la thématique de la pollution et des déchets et ont exprimé le désir de faire action utile et écologique dans l’environnement urbain. Et c’est en se posant des questions pour savoir comment mettre en pratique cette objectif, que l’idée de participer à une marche de ramassage des déchets sur leur lieu de vie quotidien s’est imposée tout naturellement. Le 3 juillet 2021, les enfants participeront donc au nettoyage du Robec et participeront également à la fête du Robec.

En amont, les enfants seront sensibilisés à la protection de la faune et de la flore du quartier avec une sortie pour étudier les êtres vivants (insectes, oiseaux, poissons) du parc de Saint Exupéry avec le Syndicat du Bassin Versant. A cette occasion, les enfants pourront également en apprendre un peu plus sur la démocratie participative dont découle l’action de ramassage décidée par les habitants. L’objectif est donc de leur expliquer que la protection de l’environnement relève aussi de l’échelle locale et citoyenne.

Lutte contre le gaspillage alimentaire

Un groupe de travail des écoles de la rive gauche a abordé le thème du gaspillage alimentaire à la cantine. La première idée avait été de créer un jeu vidéo pédagogique autour de la thématique mais il s’est vite révélé irréalisable, il a donc été unanimement décidé de réaliser à la place un petit film en stop motion autour de la conception d’un plateau responsable : comment se servir de ce dont on a réellement besoin, prendre son temps pour manger, débarrasser son plateau, trier ses déchets, etc… Les élus ont souhaité représenter un temps du midi responsable et agréable pour sensibiliser leurs camarades.

Un concours anti gaspillage clôturera l’année scolaire dans leurs écoles, organisé par les élus dans les écoles de la rive gauche.

Les élus ont donc participé au scénario tout en réfléchissant aux phrases qui accompagneront les images. La vidéo sera utilisée dans le cadre de la semaine du développement durable et sera également un outil dans le projet de lutte contre le gaspillage alimentaire de la Ville de Rouen.

Promotion et de sensibilisation du développement durable

Le groupe des élus du quartier ouest a choisi de participer à la réflexion sur une manifestation de promotion et de sensibilisation du développement durable. Les choix de thèmes des groupes des élus traduit une véritable prise de conscience de l’importance des enjeux futurs chez les enfants, aussi jeunes soient-ils. Les élus ont donc décidé de prendre part à la journée rouennaise de "Rue aux enfants", qui aura lieu début octobre. Cette manifestation aura vocation à couper ponctuellement une ou plusieurs rues de la circulation automobile, pour qu’elle soit réinvestie par des animations, stands, spectacles ou activités en lien avec la promotion des comportements durables.

Les élus ont eu le rôle de participer à la conception de cet évènement et de réfléchir à un stand, une animation qu’ils pourraient tenir, réfléchir à ce qu’ils aimeraient, pourraient trouver en tant qu’enfant durant cette festivité.

Egalité fille/garçon

La Ville de Rouen s’implique fortement dans la lutte contre les inégalités femmes-hommes, avec la volonté de mettre fin aux préjugés et stéréotypes qui en sont à l’origine.

Les élus du CME qui en sont d’ailleurs les premiers témoins et/ou victimes à l’école ou dans leur quotidien, ont ressenti également le besoin de servir des mots, ou plutôt des images afin de dénoncer des situations qu’ils ne veulent plus connaître.

Les élus ont donc décidé de construire une exposition à l’occasion de l’évènement Rouen donne des Elles. L’atelier "Egalité, et si on en parlait" a réalisé exposition photographique avec l’aide de Marie-Charlotte Bonamy, en charge de l’animation de l’atelier et du travail artistique (Voir section "Les Projets réalisés").

Le parcours pédagogique repose sur une réflexion autour des stéréotypes de genre ressentis par les enfants. 

Au cours de ces ateliers, les enfants sont partis de leur propre expérience d’inégalité : pourquoi attend-on des filles qu’elles soient plus sages que les garçons ? Pourquoi les garçons se font-ils traiter de fillettes quand ils pleurent ? Pourquoi entend-on dans les cours de récréation que le foot, ce n’est pas pour les filles ?

Durant plusieurs semaines, ils ont questionné les causes et conséquences des stéréotypes et réfléchi à la façon de changer les choses. Ils ont ensuite imaginé des visuels pour attirer l’attention sur cette problématique.

En tant que jeunes élus, ils devront ensuite rendre compte de leur travail auprès de leurs camarades, et mener un travail de sensibilisation dans les écoles.

Toutes ces idées ont donné lieu à des affiches et des cartes postales seront également imprimées pour poursuivre le travail pédagogique dans les écoles. Une vidéo explicative sera également mise en ligne.

Protection de l’environnement et réduction des déchets

Le groupe des hauts de Rouen a souhaité travailler sur la question de la protection de l’environnement et de la réduction des déchets dans leur lieu de vie quotidien.

Les élus ont tout d’abord discuté et échangé autour du milieu dans lequel ils évoluaient, son état actuel, ce qu’ils voulaient mais surtout pouvaient améliorer. Des débats ont été lancés autour de la question de la nature, les enfants ont mené une réflexion autour du défi environnemental (pollution, réchauffement climatique, déchets etc.) et ils ont exprimé leurs inquiétudes légitimes concernant le futur.

Les enfants ont d’abord réfléchi à un moyen de sensibiliser les petits et grands à la réduction de la pollution : ils ont décidé de lancer un concours dessin dans les écoles et de sélectionner ceux qui, à leurs yeux, permettrait de capter le regard sur leurs affiches de campagne de protection de l’environnement et de la nature.

Ils ont de leur côté effectuer un travail de recherche afin de dégager quelques slogans qui pourraient accompagner les dessins sélectionnés. Enfin, une séance accompagnée d’un photographe a été mise en place pour illustrer les affiches du lieu de vie des habitants. Ce temps a permis aux enfants de prêter attention à des éléments de leur quotidien auxquels ils sont confrontés chaque jour sans s’interroger, changeant leur rapport au leur cadre et leur regard sur l’urbanisme qui les entoure. Ces affiches seront ensuite visibles dans certains halls d’immeubles, dans des vitrines de magasins et dans la rue afin de rappeler aux citoyens l’urgence de la question.

Les élus participeront également à une marche de nettoyage du secteur à la fin de l’année, action locale et citoyenne qui leur était très chère.


Les projets réalisés

Retourner en haut de page