Différents types de neige

Il existe plusieurs quantités de neige, appelées sèches ou mouillées, d'où des méthodes différentes d'intervention. De même, le verglas nécessite un traitement spécifique.

Neige sèche ou poudreuse

Il est inutile de sabler ou saler ce type de neige, rencontrée essentiellement par très grand froid, sur une période longue. Un simple raclage suffit si l'épaisseur de la neige est importante. Nota : laisser toujours une pellicule de neige qui protègera le corps de chaussée en cas de gel ; une action curative à raison de 8 à 10 kilogrammes de saumure permettra de se débarrasser de celle-ci le moment venu.

Neige mouillée

Cette neige a la particularité de se compacter sous l'effet de la circulation. Il est donc impératif d'intervenir très tôt ; un quart d'heure de retard au déclenchement de l'opération peut conduire au blocage d'une ville si la chute de neige est brutale et importante. Sur la neige mouillée, on utilisera de préférence un sel en grains à raison de 40 grammes/m² en 2 passes de 20 grammes, le résultat n'en sera que meilleur. Evidemment, la seconde passe est fonction de l'épaisseur de la couche. Ne pas omettre de dégager les bouches d'égout. En effet, le salage a pour action de transformer la neige en eau de ruissellement. Si cette eau ne peut s'évacuer, elle va stagner sur la chaussée et se transformer en verglas la nuit suivante.

Verglas

Sans doute le plus difficile à traiter car l'action du sel n'intervient qu'environ 20 minutes après son épandage. Il est donc conseillé d'utiliser un mélange sel/sable afin d'augmenter l'adhérence des véhicules.

Utilisation des produits

Sel en grains : jusqu'à -6° sur neige mouillée.

Saumure : mélange eau + sel à 23% à utiliser en curatif jusqu'à -6°. Il est inutile de faire du préventif car tout produit salé augmente la température au sol, d'où un risque accru de formation de verglas localement.

Bouillie : mélange de sel en grains et de saumure à utiliser au delà de -6°.

Chlorure de calcium : à utiliser au delà de -12° en lieu et place du sel qui n'a plus aucun effet à cette température.

Mélange sel-sable : à utiliser de préférence sur le verglas mélangé à de la neige, ou en appoint en seconde passe. Le sable sert d’accrocheur.

Pour nous aider à améliorer Rouen.fr

Retourner en haut de page