Renaturation - Aménagements places et parcs

rouen-naturellement.jpg

Renouveau du jardin Saint Sever

Six mois de travaux de rénovation ont permis au Jardin Saint-Sever d’entrer dans une autre dimension : rouvert au public début août 2021, il s’étend désormais sur 8 000 m2, contre 6 000 m2 avant le chantier. C’est un parc profondément remodelé qui se révèle aux visiteurs. Auparavant enclavé et peu engageant, le site a été réorganisé et repensé.

On apprécie l’ambiance intimiste du jardin d’agrément, le terrain multisports dédié aux adolescents, l’aire de jeux pour les 2-8 ans, la conviviale "Place des rencontres" sous le majestueux platane, les espaces champêtres, la forêt sur la parcelle supplémentaire. Un jardin partagé doit aussi faire son apparition.

Cette valorisation du Jardin Saint-Sever a obéi à une logique de concertation : le dossier, estampillé démocratie participative, s’est construit à travers un Atelier Urbain de Proximité.

Renouveau du square Marcel Halbout

Lifting pour le square Marcel Halbout, discret îlot de verdure au cœur du quartier de la Croix-de-Pierre : la dernière phase des travaux de réaménagement, menée de février à mai 2021, a transformé la partie basse du jardin.

Il s'agissait d'élargir l'escalier pour dégager une perspective, de refaire le sol et le terrain de pétanque, de remplacer le béton par du stabilisé au niveau de l'entrée principale, et d'intégrer des plantations plus champêtres.

En parallèle, la table de ping-pong et le baby-foot ont cédé la place à des agrès sportifs flambant neufs.

Naissance du jardin La Divine

Le jardin La Divine a été créé de mai à octobre 2021 sur le flanc du gymnase Lenglen, à la place du parking qui occupait les lieux : 23 places de stationnement conservées, sur les 50 existantes. La nouvelle organisation du site comprend l’installation d’un skatepark (attenant au city stade) et la mise en place d’une aire de jeux composée de trois îlots.

L’aménagement prévoit 9 poiriers à fleurs répartis en deux rangées, avec à leur pied d'un côté un cheminement de pavés enherbés, de l'autre un tapis d'arbustes et de plantes vivaces. Le projet est le fruit d’un AUP (Atelier Urbain de Proximité), outil de la démocratie participative qui associe les acteurs du secteur.

Le choix du nom a d’ailleurs fait l’objet d’une votation citoyenne. La proposition "La Divine", surnom de la championne de tennis Suzanne Lenglen (1899-1938), a rallié le plus de suffrages.

Les autres projets à venir

  • Création d'un jardin chinois en partenariat avec la ville de Ningbo
  • Rénovation des jardins de l'Hotel de Ville
  • Végétalisation du square Verdrel
  • Végétalisation Nord de la Place du Vieux Marché
  • Création d'un jardin pédagogique flore de Normandie
  • Aménagement Repainville
  • Forets urbaines Lelieur
Retourner en haut de page