Vélo

Par son Schéma Directeur des Aménagements Cyclables, la Ville développe son réseau cyclable (33 kilomètres au total de pistes cyclables, contresens cyclables, zones de rencontre...) afin de permettre aux cyclistes de circuler dans les meilleures conditions de sécurité.

Lovélo

Le service "Lovélo" propose des vélos à assistance électrique en location de moyenne durée d’un mois et de longue durée d’un an.

Les tarifs s’échelonnent de 5 € à 30 € par mois avec une possibilité d’abonnement sur un an.

Des vélos cargo et pliants sont également proposés à la location.

Pour plus d'informations sur le service et louer un vélo, consultez le site Internet du Réseau Astuce.

Cy'Clic

Dans le cadre d'une politique de promotion des déplacements doux, un système de location destiné à encourager la pratique du vélo est proposé par la Métropole Rouen Normandie, le Cy'Clic. Au total, 26 stations sont réparties sur l'ensemble du territoire de Rouen.

Le service est disponible 24h sur 24 et la première demi-heure d'utilisation est gratuite (hors frais de location).

Pour prendre un vélo, il suffit de se rendre dans l'une des stations de la ville, puis de présenter sa carte d'abonnement (ou sa carte de paiement), de s'identifier avec le code confidentiel et enfin de prendre le vélo choisi.

Pour consulter les tarifs et obtenir une carte d’abonnement, faites la démarche sur cyclic.rouen.fr

Géovélo

Une excellente maîtrise de son parcours est également déterminante : préparer son itinéraire à l’avance permet souvent d’éviter les mauvaises surprises.

Afin de faciliter ces préparatifs, le site Internet GéoVélo permet d'établir ses trajets pour le travail ou le loisirs en utilisant les différents aménagements. Il permet aussi de sauvegarder ses trajets les plus courants ou favoris.

Plus globalement, la courtoisie avec les différents usagers de l’espace public est recommandée en toutes circonstances : les cyclistes seront en effet les grands gagnants de relations pacifiées avec les automobilistes. Le respect scrupuleux du code de la route est fondamental d’abord pour assurer sa propre sécurité, mais aussi au regard des réactions suscitées chez les autres usagers, parfois insupportés par les libertés prises par certains cyclistes. Veiller en particulier à ne pas effrayer les piétons par des trajectoires ou des comportements potentiellement dangereux.

Schéma Directeur des Aménagements Cyclables

Développer une pratique de transports durables dans nos villes est un des enjeux majeurs de la lutte contre les émissions de Gaz à Effet de Serre. Par son Schéma Directeur des Aménagements Cyclables (SDAC), la Ville engage le développement de son réseau cyclable avec la volonté de favoriser l’utilisation des modes de déplacements doux.

Située au cœur d’une agglomération de près de 500 000 habitants, Rouen se caractérise par plus de 200 km de linéaire de voirie. Sa situation géographique particulière (boucle de la Seine, coteaux calcaires rive droite, plaines alluviales rive gauche), et sa situation au sein d’un bassin industriel dense lui confèrent une spécificité souvent contraignante pour ses aménagements :

  • déclivité élevée de certaines chaussées,
  • étroitesse des voiries,
  • réseaux traversants à fort trafic,
  • boulevards urbains,
  • réseaux accueillant la circulation des transports exceptionnels.

En collaboration avec La Métropole Rouen Normandie , les associations des usagers de deux-roues non motorisés et les conseils de quartier, la Ville souhaite renforcer la continuité et la sécurité du réseau cyclable existant, et plus globalement inscrire la dimension cyclable dans ses projets routiers et d’urbanisme.

Concrétisation de la politique cyclable de la Ville, le SDAC poursuit les 5 objectifs suivants :

  • améliorer la sécurité des cyclistes,
  • améliorer la continuité et la lisibilité des aménagements,
  • développer les déplacements pendulaires à vélo et la promenade,
  • améliorer l’intermodalité entre les différents modes de transports (vélo, transports en commun, parkings…),
  • diminuer dans le centre ville la présence automobile et ses nuisances associées en encourageant la pratique du vélo, mode de déplacement alternatif à l’usage de la voiture, silencieux et non polluant.

Le principe fondamental est donc la notion de continuité : développer un réseau cyclable sécurisé, continu, cohérent et de qualité afin d’encourager la pratique du vélo au sein du territoire communal tout en assurant une continuité avec les aménagements existants ou programmés dans les communes limitrophes. L’amélioration du réseau cyclable s’accompagnera en outre d’un développement et d’une diversification de l’offre de stationnement pour les cycles.

Retourner en haut de page