Réagir face aux violences conjugales

Vous vivez dans un climat de terreur permanent ? Votre conjoint, partenaire ou ex vous contrôle et veut vous dominer ? Vous ressentez de la peur, de la culpabilité ? Vous et vos enfants êtes en danger ?

    Trouver de l'aide

    Urgence

    • Police nationale : 17 (Victime ou témoin de violences conjugales)
    • Hébergement d’urgence : 115
    • Demande d'aide par SMS : Envoyer un texto au 114
    • Signalement en ligne : arretonslesviolences.gouv.fr

    Information téléphonique

    • SOS violences faites aux femmes : 39 19 (Pour une aide ou un conseil gratuit et anonyme)

    Lieux d'écoute, d'information et d'accompagnement

    Maison de la justice et du droit
    Place Alfred de Musset
    Tél : 02 35 12 29 20

    Pôle d'accueil et violences intrafamiliales
    19 rue Armand Carrel
    Tél : 02 35 71 26 01

    Avipp (Association d'aides aux victimes)
    1 rue Guillaume Le Conquérant
    Tél : 02 35 70 10 20

    Hôtel de police de Rouen
    7 rue Brisout de Barneville

    Constat médical : CASA CHU Charles Nicolle
    1 rue de Germont - Tél : 02 32 88 82 84

    Centre Information sur Droits des Femmes et Familles de Seine-Maritime
    33 Rue du Pré de la Bataille
    Tél : 02 35 63 99 99

    Dépôt de plainte

    • Commissariat Brisout de Barneville, 9 Rue Brisout de Barneville - Tél : 02 32 81 25 00
    • Bureau de police du Châtelet, Place du Châtelet - Tél : 02 35 60 04 05
    • Tribunal Judiciaire de Rouen, 1 place du Marechal Foch - Tél : 02 35 52 87 52
    • Bureau de Police de Beauvoisine, 44 Boulevard de l’Yser - Tél : 02 35 07 85 70
    N'hésitez pas à en parler à toute personne de confiance (médecins, associations, CCAS, CMS…).

    Conseils pratiques

    • Apprenez par coeur les numéros importants (police, samu, 3919) et informer les enfants de la conduite à tenir en cas de problèmes (aller chez les voisins,...).
    • Faites constater les violences subies dès que possible par votre médecin traitant ou le casa (le certificat médical vous sera utile lors de votre dépôt de plainte).
    • Mettez en sécurité les éléments de preuve (mains courantes, plaintes antérieures, certificats,…). ainsi que les documents qui vous seront utiles pour les procédures ultérieures (carte d’identité ou titre de séjour, livret de famille, feuille d’imposition, bulletins de salaire, cartes de sécurité sociale,…).
    • Rapprochez-vous d’un lieu de soutien qui pourra vous aiguiller dans vos démarches (médecin, assistante sociale, association,…).
    • Signalez ces faits à la police ou à la gendarmerie.

    Les différentes formes de violence

    Les formes de violence au sein du couple sont multiples et peuvent coexister. Leurs manifestations sont les suivantes :

    • Physiques : bousculades, coups avec ou sans objet, strangulations, morsures, brûlures, séquestrations…
    • Verbales : injures, menaces, intimidations, dévalorisations,…
    • Psychologiques : humiliations, chantages affectifs, interdiction de fréquenter des amis, la famille,…
    • Sexuelles : agressions sexuelles ou viols
    • Matérielles : briser ou lancer des objets
    • Economiques : contrôle des dépenses, suppression de la carte vitale, des moyens de paiement, interdiction de travailler
    • Confiscation de documents : carte nationale d’identité, passeport, livret de famille, carnet de santé, diplôme,...

    Quelles conséquences ?

    Les conséquences pour la personne victime sont :

    La peur, la culpabilité, la perte de l’estime de soi, l’isolement, le stress. Vos enfants peuvent présenter des troubles du comportement (hyperactivité, angoisse, troubles de l’adaptation,…) ou de santé (maux de tête ou de ventre répétés, eczéma,…).

    Vous n’êtes pas responsable des actes de votre partenaire ou ex-partenaire. Quelles que soient ses explications et justifications, il n’a pas le droit de vous agresser. Il est seul responsable de ses actes de violences qui sont punis par la loi.

    Vous souhaitez mettre fin aux violences que vous subissez, vous avez raison et vous pouvez faire valoir vos droits quelle que soit votre situation : mariée, en concubinage, liée par un pacs, séparée, divorcée.
    Retourner en haut de page