Programme de rénovation urbaine

banniere-npnru-fevrier-21.jpg

La Ville de Rouen est engagée dans un programme majeur de rénovation urbaine pour la période 2020-2030, le Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU). Ce programme concerne 12 300 habitants des quartiers Grammont et des Hauts de Rouen.

Qu'est-ce que le NPNRU ?

Le Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU) a pour but la transformation profonde des quartiers dits "prioritaires de la politique de la ville" grâce à des investissements massifs, notamment sur l'habitat et les équipements publics, de la part de l'Etat et des collectivités locales.

En France, 450 quartiers sont impliqués dans le cadre d’un partenariat avec l'Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU), établissement public qui finance et accompagne les projets à l’échelle nationale.

Le NPNRU à Rouen

Par la signature de la convention avec l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) le 10 janvier 2020, la Ville, la Métropole Rouen Normandie, les partenaires institutionnels, dont la Région Normandie et le Département de Seine-Maritime, et les bailleurs sociaux sont réunis pour un projet de grande ampleur qui touche à la restructuration des quartiers des Hauts de Rouen et Grammont.

Ce programme de rénovation urbaine fait suite au précédent mené sur la période 2005-2015. Il a pour objectif de contribuer à améliorer la qualité de vie des habitants et l’attractivité de ces quartiers en intervenant sur le bâti et l'aménagement urbain et au-delà, en élargissant la réflexion aux usages des habitants, aux besoins en termes de services, au développement durable et à l'inclusion de tous les publics.

Un véritable projet pour toutes et tous.

    Des actions concrètes

    • Diversifier l'habitat à travers le développement de logements en accession à la propriété, la rénovation et l’amélioration des logements sociaux…
    • Améliorer l’offre de services et d’activités, en particulier en direction des jeunes et des familles
    • Préserver et développer les activités économiques et commerciales
    • Réaliser des aménagements urbains et des programmes immobiliers de qualité prenant en compte les usages et les enjeux de gestion et de sûreté
    • Contribuer à la transition écologique des quartiers à travers une meilleure efficacité énergétique du bâti, la renaturation des espaces extérieurs et la lutte contre les îlots de chaleur, etc.

    Pour découvrir les projets programmés, consultez les pages dédiées à chaque quartier en cliquant sur les liens ci-dessous.

    Un programme concerté avec les habitants

    La concertation est incontournable et la clé de la réussite du projet. S’engager dans une démarche citoyenne c’est redonner de la voix aux habitants sur leur qualité de vie au sein de leur quartier.

    Le NPNRU encourage la participation active des habitants dans le projet de transformation de leur quartier, afin de valoriser leur expérience et de répondre au mieux à leurs attentes. La participation des habitants s’appuie sur la mise en place de conseils citoyens qui sont associés aux différentes étapes : définition, mise en œuvre, évaluation. Mais aussi à travers des ateliers participatifs, des balades urbaines, des réunions publiques de présentation des projets ou de restitution des concertations citoyennes.

    Par ailleurs, dans chaque quartier, une maison du projet permet aux habitants d’obtenir des informations, de suivre les opérations et d’échanger avec les porteurs de projets ou les élus.

    Chiffres clés

    • 1120 : c’est le nombre de logements sociaux qui seront réhabilités dans le cadre du programme (940 sur les Hauts de Rouen et 180 à Grammont).
    • 844 : c’est le nombre de logements sociaux qui seront démolis dans le cadre du programme (756 sur les Hauts de Rouen et 88 à Grammont)
    • 169,3 M€ TTC : c’est le montant de l’investissement prévisionnel (logements, aménagement de l’espace public, équipements publics) principalement porté par la Ville et les bailleurs sociaux, en premier lieu Rouen Habitat, avec le soutien financier de l’Etat et des partenaires institutionnels.
    • 5 : c’est le nombre de secteurs de projets urbains, sur lesquels s’engage la concertation

    Des dispositifs d’accompagnement spécifiques

    • La Gestion Urbaine et Sociale de Proximité (GUSP) : cette démarche de coordination des acteurs de proximité pilotée par la Ville (bailleurs, services propreté et espaces publics de la Métropole…) a pour but d’accompagner la rénovation urbaine (déroulement des chantiers…) et mettre en œuvre un plan d’actions visant à améliorer le quotidien (propreté, adaptation des espaces publics…).
    • Le relogement des ménages par les bailleurs sociaux : les démolitions prévues au titre du NPNRU s’inscrivent dans le cadre d’une charte de relogement permettant d’impliquer les services sociaux avec pour objectif d’apporter des solutions concrètes et satisfaisantes aux familles concernées.
    • L’insertion sociale dans les chantiers : le NPNRU prévoit l’inscription de clauses d’insertion, afin de favoriser l’embauche de personnes en insertion professionnelle, dans les marchés de prestations ou de travaux qui vont se succéder dans les quartiers. Ces clauses bénéficieront aux habitants des quartiers prioritaires à l’échelle de la Métropole.
    • La "Cité Educative" : les Hauts de Rouen ont intégré en 2019 le dispositif "Cités Educatives" qui vise à fédérer tous les acteurs du champ scolaire, périscolaire et de l’emploi pour accompagner au mieux chaque parcours éducatif individuel, depuis la petite enfance jusqu’à l’insertion professionnelle.
    • L’agriculture urbaine : la Ville est lauréate en mars 2021 de l’appel à projets national "Quartiers Fertiles" de l’ANRU. En partenariat avec l’association Interm’Aide Emploi, elle engage des actions de développement du maraîchage urbain sur les Hauts de Rouen.
    Retourner en haut de page